• IMG 6271 zoom
  • IMG 8647
  • IMG 7369 zoom
  • IMG 6213
  • IMG 8423

La région du Sud-Est tunisien pendant l'époque punique

Publié dans L'époque punique

Il y a plus de 3 000 ans, les Phéniciens étendirent leurs activités commerciales jusqu'à la Sicile, à l'Afrique du Nord, aux côtes européennes de la Méditerranée et aux côtes atlantiques de l'Espagne. Ils y créèrent des points de mouillage et de ravitaillement dont les plus anciens sont Gadès en Espagne (vers - 1100) et Utique en Tunisie (- 1101). Carthage fut fondée par la princesse phénicienne Elissa (Didon pour les Romains) venue de Tyr (la ville de Sour au Liban), fuyant son frère sanguinaire le roi Pygmalion, en 814 av. J.-C.

Jusqu’à la fin du VIe siècle, l’empire carthaginois a connu une expansion dans tout le bassin méditerranéen au détriment de ses rivaux grecs qui furent chassés de leurs comptoirs traditionnels en Méditerranée (Sicile, Sardaigne, Baléares, Sud de l’Espagne, Corse, les côtes nord africaines, de la Tripolitaine à l’Atlantique).

La défaite de la flotte carthaginoise (commandée par Amilcar) face aux Grecs (commandés par Gélon de Syracuse) suite à la bataille d’Himère (Sicile) en 480 av. J.-C., a fini par rétablir l’emprise des Grecs sur le commerce dans le bassin méditerranéen. Cette nouvelle situation finira par repositionner Carthage -puissance maritime- dans son environnement continental africain tout en cherchant d’autres débouchés commerciaux.

Carthage entamera une politique de mise en valeur agricole de son arrière-pays et le développement de ses rapports marchands aussi bien avec l’intérieur du pays (la Tunisie) qu’avec l’Afrique subsaharienne et l’ouest européen (Espagne, îles britanniques).

Les périples d’Hannon (450 av. J.-C.) pour l’Afrique tropicale et d’Himilcon (Ve siècle av. J.-C.) pour les îles britanniques en vue de rechercher des matières précieuses et des nouveaux marchés confirmaient cette nouvelle stratégie carthaginoise.

À partir du Ve siècle avant J.-C., les côtes sud de la méditerranée dont celles du Sud-Est tunisien furent parsemées de comptoirs Puniques : l'île Meninx (Djerba), Gigthis (Boughrara), Tacapae (Gabès), afin d’assurer le relais avec le commerce transsaharien (voir carte). En effet, les comptoirs tripolitains (Gigthis, Lepcis, Oea) étaient les ports d’attaches pour le commerce caravanier qu’entretenaient les nomades avec l’Afrique tropicales via les routes sahariennes.

Colonies phéniciennes entre -500 et -300 (Atlas historique de l’Afrique, op.cit., p. 47)Colonies phéniciennes entre -500 et -300 (Atlas historique de l’Afrique, op.cit., p. 47)

Selon Hérodote, les Garamantes du Fezzan assuraient les liaisons commerciales entre Carthage et le Soudan, ramenant vers la Méditerranée l'or, l'étain, l’ivoire, les plumes d'autruches, les animaux sauvages et aussi les esclaves. À cette époque l'armée carthaginoise profitait de ces nouvelles ressources en introduisant les éléphants importés d'Afrique pour l’équipement de ses troupes.

L’importance donnée aux comptoirs puniques de la plaine de la Jeffara (Sud-Est tunisien) s'est accrue surtout après la perte des colonies et des comptoirs phéniciens en Sicile et en Sardaigne suite au deux premières guerres puniques.

Bibliographie

Atlas historique de l’Afrique / ed. par Catherine Coquery-Vidrovitch et Gorges Laclavère. Paris : Les Éditions du Jaguar, 1988, 174 p ; p. 46.

Slim Hédi, Mahjoubi Ammar, Belkhoja Khaled, Ennabli Abdelmajid. L'Antiquité. Tunis : Sud Éditions, 2003, Tome1-Série: Histoire de la Tunisie, 460 p, p. 79.

AVIS

 Les visiteurs du site sont avertis que la saisie des données du projet GMG est toujours en cours, donc certaines pages peuvent encore être incomplètes. Nous nous excusons pour le dérangement.

PARTENAIRE DU PROJET

  • Regione Autonoma della Sardegna
    Région autonome de Sardaigne (Italie)
    Organisme de financement du projet
  • ASECON Associazione Amici Senza Confini
    ASECON (Italie)
    Association "Amis sans Frontières"
  • ONM Office National des Mines
    ONM (Tunisie)
    Office National des Mines
  • CNR Consiglio Nazionale delle Ricerche
    CNR (Italie)
    Conseil National de Recherche
  • PGSA-SAR Parco Geominerario Storico Ambientale Della Sardegna
    PGSA SAR. (Italie)
    Parc géominéral historique et environnemental de la Sardaigne
  • Comune di Masullas
    Municipalité de Masullas (Italie)
    Province de Oristano
    Région Sardaigne
  • Comune di Gadoni
    Municipalité de Gadoni (Italie)
    Province de Nuoro
    Région Sardaigne
  • Amici di Sardegna ONLUS
    Amis de la Sardaigne ONLUS (Italie)
    Association de volontariat